Le recours de Quintana rejeté

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté le recours du Colombien Nairo Quintana contre sa disqualification lors du dernier Tour de France en raison de l'usage d'un antidouleur interdit par le règlement médical.

La juridiction sportive a estimé, selon son communiqué, que la présence de tramadol dans le sang du grimpeur de 32 ans, qui s'était classé 6e de la Grande Boucle, suffisait à justifier la sanction infligée par l'Union cycliste internationale (UCI) le 17 août.

D'autant que l'UCI a sévi "pour raison médicale et non pour un motif de dopage", donc dans le cadre "de son pouvoir et sa compétence disciplinaire", a poursuivi le TAS.

Colbrelli s'arrête

Sonny Colbrelli a décidé de mettre un terme à sa carrière à l'âge de 32 ans, a-t-il annoncé dans un communiqué de son équipe Bahrain Victorious. L'Italien a été victime d'un arrêt cardio-respiratoire lors du Tour de Catalogne en mars. "Je dis au revoir au cyclisme, j'essaie de le faire avec le sourire en me souvenant de tout ce qu'il m'a donné, même si cela fait mal de faire ses adieux après la saison que j'ai réalisée, la meilleure de ma carrière", a déclaré Colbrelli qui, en 2021, avait remporté Paris-Roubaix ainsi que les titres de champion d'Italie et d'Europe

Un seul chrono au menu

Avec un seul contre-la-montre de 22 km au programme, l'édition 2023 affiche le 2e total le plus faible en kilomètres parcourus dans cet exercice en solitaire après les 13,8 km de 2015. Ce sera un chrono en altitude, sur un terrain escarpé, dans les Alpes.

Le tracé de cette édition passera successivement par les Pyrénées, le Massif Central, le Jura, les Alpes et les Vosges, où une étape comprenant 6 ascensions propose de faire durer le suspense jusqu'à la veille de l'arrivée sur les Champs-Elysées le 23 juillet.

Le Tour de France 2023 renouera avec les pentes redoutables du Puy de Dôme le 9 juillet, 35 ans après son dernier passage.

Un record de 30 cols en 2023

Le Tour de France 2023, dont le parcours a été dévoilé à Paris, visitera du 1er au 23 juillet les 5 massifs de montagnes de l'Hexagone et présente une distance totale de 3404 kilomètres.

Un an après le Danemark, le départ de Bilbao, le 1er juillet 2023, marquera le 25e lancement de l'étranger en 110 éditions du Tour de France. Ce sera la 2e fois que la Grande Boucle s'élancera de l'Espagne après le départ en 1992 de San Sebastian, déjà au Pays basque.

Le Tour de France 2023 comportera un total de 30 cols ou côtes ou arrivées en altitude classés en deuxième, première ou hors catégorie. C'est un record et c'est 7 de plus qu'en 2022.

Le Tourmalet pour les dames

Le Tour de France féminin partira de Clermont-Ferrand le 23 juillet 2023. Le parcours de la 2e édition, qui a été dévoilé, passera par le mythique col du Tourmalet. Courue en 8 étapes, la Gran-de Boucle féminine se terminera le 30 juillet sur un chrono de 22 km à Pau.

Après une traversée du Massif central et un passage à proximité de la grotte de Lascaux, l'étape-reine aura lieu dans les Pyrénées avec l'enchaînement des cols de l'Aspin et du Tourmalet.

Le Tour de France femmes continue de grandir avec l'élargissement de 6 à 7 coureuses par équipe. La dotation n'a pas changé: 250'000 euros de prix, dont 50'000 pour la lauréate, soit 10x moins que pour le vainqueur du TdF masculin. 

Le Giro passera par la Suisse

Il y aura deux étapes valaisannes lors du Tour d'Italie 2023.
Il y aura deux étapes valaisannes lors du Tour d'Italie 2023.

Le Tour d'Italie 2023 fera escale en Suisse! Les organisateurs l'ont en effet dévoilé lors de la présentation du parcours. Le Valais accueillera ainsi 2 étapes de montagne.

Le vendredi 19 mai, les coureurs franchiront le Grand Saint-Bernard puis le col de la Croix avant la montée finale sur Crans-Montana. Cette 13e étape, longue de 208km avec un dénivelé de 5100m, pourrait être décisive. Le lendemain, le peloton partira de Sierre pour rejoindre Cassano Magnano, au nord de Milan, après avoir gravi le Simplon.

Le Valais avait plusieurs fois accueilli le Tour de France. Mais il faut remonter à 1963 pour trouver trace d'un passage du Giro dans le canton.

Kueng encore roi aux Herbiers

Stefan Kueng (Groupama-FDJ) a remporté le Chrono des Nations pour la 2e année consécutive. Au terme des 45,4 km aux Herbiers, en France, le Thurgovien a précédé le Norvégien Tobias Foss de 2". Kueng a ainsi pris une petite revanche sur Foss, qui l'avait battu d'un peu moins de 3" aux récents Mondiaux en Australie. Stefan Bissegger a quant à lui pris la 7e place de la course, à 1'04 de son compatriote thurgovien. Hirschi vainqueur en Italie Marc Hirschi (UAE Emirates) a remporté en solitaire la Veneto Classic, dernière course européenne de la saison. Le Bernois a devancé de 10" son coéquipier italien Davide Formolo.

Désillusion pour les Suisses

L'équipe de Suisse de poursuite a connu une grosse désillusion aux Mondiaux de St-Quentin-en-Yvelines. Elle n'a en effet pas franchi les qualifications.

Le quatuor composé de Claudio Imhof, Valère Thiébaud, Simon Vitzthum et Alex Vogel a obtenu un chrono de 3'53"532. Il n'a pu faire mieux que 10e sur 16. Les Suisses ont manqué une place dans le top-8 qualificatif pour la phase finale pour un peu plus d'une seconde. Le meilleur temps a été établi par la Grande-Bretagne en 3'48"092.

"Notre objectif était d'atteindre le tour principal. Nous savons maintenant sur quoi nous devons travailler jusqu'aux Européens de février à Granges", a déclaré Claudio Imhof.