Lausanne/ambulances: la crise perdure

Le service des ambulances de la ville de Lausanne manque chroniquement de personnel.
Keystone Le service des ambulances de la ville de Lausanne manque chroniquement de personnel.

Selon des informations de la RTS, les burn-out, arrêts maladie et autres congés maternité au sein des ambulances lausannoises ne permettent toujours pas au SPSL de faire circuler assez d'ambulances dans la ville.

Deux cent douzeservices (de 12 heures) n'ont pas pu être effectués, faute de personnel disponible, indique cette enquête. Selon des spécialistes du domaine consultés par la RTS, ce taux est inhabituel. Tous les autres services du canton ont un taux de manque variant entre 0 et 2,8%.

Il n'y a actuellement que trois ambulances le jour et deux la nuit, alors que la norme en impose quatre en journée et trois la nuit.

OFC/objets précolombiens: restitution

Quelque soixante objets précolombiens d'une collection suisse ont été remis à leurs pays d'origine
Office fédéral de la culture Quelque soixante objets précolombiens d'une collection suisse ont été remis à leurs pays d'origine

Les quelque soixante objets précolombiens d'une importante collection privée suisse ont été remis à leurs pays d'origine. Le retour a été encadré par l'Office fédéral de la culture (OFC).

La collection comprend des objets provenant de Bolivie, de Colombie, du Costa Rica, d'Equateur, du Honduras, du Mexique et du Pérou, a annoncé l'OFC lundi. Aux mains de la même famille depuis plusieurs générations, elle est le fruit de plus de 60 ans d'activités de collection.

La dissolution de la collection répond à la volonté de la propriétaire de remettre les différents objets aux pays dont ils sont issus pour y être exposés et faire l'objet de recherches.

Réduction des coûts de la santé voulue

Les Suisses veulent réduire les coûts de la santé, selon un sondage de Tamedia et 20 Minuten.
Keystone Les Suisses veulent réduire les coûts de la santé, selon un sondage de Tamedia et 20 Minuten.

Les Suisses veulent réduire les coûts de la santé. Selon un sondage de Tamedia et 20 Minuten publié lundi, ils accepteraient "l'initiative d'allègement des primes" du PS et celle "pour des primes plus basses" du Centre soumises en votation le 9 juin.

Pas moins de 64% des votants accepteraient l'initiative socialiste, qui demande qu'aucun assuré ne doive payer plus de 10% de son revenu pour les primes d'assurance maladie.

Et 72% soutiennent le texte du Centre, qui prévoit que lorsque l'augmentation des coûts de la santé est égale ou supérieure à 20% par rapport à celle des salaires, le gouvernement doit prendre des mesures pour baisser les coûts.

Payerne/aérodrome: Viola Ahmed rassure

L'aérodrome de Payerne ne sera pas oublié en matière de places de travail.
Keystone L'aérodrome de Payerne ne sera pas oublié en matière de places de travail.

L'aérodrome de Payerne ne sera pas oublié en matière de places de travail et d'affaires compensatoires, a assuré la présidente de la Confédération Viola Amherd lors d'un débat au Conseil des Etats lundi.

Elle répondait à une interpellation du sénateur Pascal Broulis (PLR/VD). Les nuisances sonores en lien avec le futur avion de combat F-35A ont été annoncées, en décembre dernier, à la hausse pour le seul aéroport de Payerne.

Le Conseil fédéral a répondu que "l'acquisition des F-35A permettra de garantir plusieurs centaines de postes de travail hautement qualifiés à Payerne." Le futur centre d'instruction sera notamment construit à Payerne.

Geste aux producteurs de lait

Le Conseil des Etats a fait lundi un geste envers les producteurs de lait.
Keystone Le Conseil des Etats a fait lundi un geste envers les producteurs de lait.

Le Conseil des Etats a fait lundi un geste envers les producteurs de lait. Il a adopté par 29 voix contre 15 une motion du National demandant que l'octroi du supplément versé pour le lait transformé en fromage soit subordonné au respect des prix indicatifs.

Avec ce texte, il est possible d'améliorer la situation des producteurs de lait sans dépenser davantage d'argent, a affirmé Werner Salzmann (UDC/BE).

A l'inverse, Benedikt Wuerth (C/SG) a opposé le fait que cette mesure défavoriserait les chances du fromage suisse sur les marchés d'exportation. Selon lui, il faut garder à l'esprit toute la chaîne de valeur et ne pas introduire de nouvelle bureaucratie.

Compromis dans la loi sur le CO2

Le National a proposé lundi des compromis sur deux points de discorde dans la loi sur le CO2.
Keystone Le National a proposé lundi des compromis sur deux points de discorde dans la loi sur le CO2.

Le National a proposé lundi des compromis sur deux points de discorde dans la loi sur le CO2, à savoir la part de réduction des émissions de CO2 à réaliser en Suisse et le soutien aux bornes de recharge pour véhicules électriques.

Pour atteindre les objectifs climatiques, le National avait fixé à 75% au moins la part des émissions de CO2 que la Suisse doit réduire à l'interne. Les députés proposent désormais de fixer la limite à 70%.

Concernant le soutien aux bornes de recharge pour véhicules électriques, la Chambre des cantons n'en veut pas. Celle du peuple propose de maintenir ce soutien, mais sans les bornes installées dans les parkings publics.

Pénurie de soignants: campagne lancée

Spitex lance une campagne nationale pour attirer de nouveaux soignants.
Keystone Spitex lance une campagne nationale pour attirer de nouveaux soignants.

Face à la pénurie de main-d'oeuvre dans le secteur de la santé, Spitex lance une campagne nationale pour attirer de nouveaux soignants. L'organisation veut notamment séduire de potentiels apprentis, des personnes en réorientation professionnelle ou de retour sur le marché du travail. 

Spitex, qui dénombre plus de 40'000 collaborateurs répartis dans plus de 400 associations régionales de soins à domicile, a besoin de renfort pour assurer des services de plus en plus demandés en Suisse, notamment en raison du vieillissement de la population. 

Fin 2023, le syndicat Unia indiquait que 35'000 soignants supplémentaires seraient nécessaires d'ici 2040.

La Suisse doit soutenir le déminage

La Suisse doit soutenir les travaux de déminage en Ukraine.
Keystone La Suisse doit soutenir les travaux de déminage en Ukraine.

Le Conseil des Etats a adopté tacitement lundi une motion du National qui demande que la Suisse soutienne les travaux de déminage en Ukraine.

Le Conseil fédéral devra élaborer un programme international de déminage et le mettre en oeuvre avec des moyens financiers, humains et matériels importants. Il s'agit d'un moyen efficace pour la Suisse de participer à la reconstruction durable de l’Ukraine et de montrer ainsi sa solidarité sans compromettre sa neutralité, estime-t-il.

Selon le gouvernement ukrainien, 250'000 kilomètres carrés, ce qui constitue 40% de la superficie du pays, sont contaminés par des mines ou des restes d'explosifs de guerre.