Large déploiement policier

Le Honduras a envoyé dimanche 600 policiers aux frontières dans le cadre de l'état d'urgence.
Keystone Le Honduras a envoyé dimanche 600 policiers aux frontières dans le cadre de l'état d'urgence.

Le Honduras a envoyé dimanche plus de 600 policiers aux frontières avec le Salvador, le Guatemala et le Nicaragua dans le cadre de l'état d'urgence décrété jeudi face à l'augmentation des activités des bandes criminelles et pour renforcer la stratégie de récupération des territoires de non-droit, a indiqué la Police militaire (PMOP).

Ces renforts visent à "empêcher l'entrée" dans le pays "de membres de structures criminelles" depuis les pays voisins et notamment du Salvador, a expliqué le porte-parole de la PMOP.

La "guerre" contre les gangs menée par le président salvadorien Nayib Bukele a conduit à la détention depuis le début de l'année de quelque 58'000 personnes. 

Le président dans la rue

Le président mexicain Andres Obrador est descendu dans la rue pour une démonstration de force.
Keystone Le président mexicain Andres Obrador est descendu dans la rue pour une démonstration de force.

 Le président mexicain, Andrés Manuel López Obrador, est exceptionnellement descendu dans la rue dimanche à Mexico en soutien à sa propre politique. Une démonstration de force face à ses opposants avec en ligne de mire la prochaine élection prévue en 2024.

Le président de gauche nationaliste, très populaire après quatre ans au pouvoir, est arrivé au milieu d'une cohue de plusieurs milliers de sympathisants.

Il y a deux semaines, plusieurs dizaines de milliers de personnes avaient défilé à Mexico contre son projet de réforme électorale. Volontiers clivant, le président avait estimé que les manifestants défendaient en fait "le racisme, le classisme et la corruption".

Grèce: ONG pour enfants sous enquête

Une enquête pour fraude et accusations de violences et abus sexuels a été ouverte en Grèce contre une ONG s'occupant d'enfants, a annoncé dimanche une source judiciaire. Fondateur de l'ONG, le père Antonios Papanikolaou a rejeté toutes ces accusations.

Cette ONG, L'Arche du Monde, a hébergé des centaines d'enfants depuis sa fondation et a reçu de nombreux prix.

Par précaution le gouvernement grec a cette semaine entièrement changé le conseil d'administration ainsi que la direction de l'ONG. "Les enfants sont en sécurité", a déclaré le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis à la chaîne Alpha TV, notant également que le dossier était "compliqué".

40 rebelles burundais tués

Les conflits en République démocratique du Congo amènent la population à fuir, ici au Nord-Kivu.
Keystone Les conflits en République démocratique du Congo amènent la population à fuir, ici au Nord-Kivu.

Quarante rebelles burundais des Forces nationales de libération (FNL) ont été tués dans une offensive conjointe des armées de la République démocratique du Congo et du Burundi dans le Sud-Kivu, a annoncé dimanche l'armée congolaise.

Depuis le mois d'août, des militaires burundais chargés de lutter contre les groupes armés sont officiellement présents dans le Sud-Kivu, dans le cadre de la force de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est (EAC).

En juin, l'EAC avait décidé de mettre sur pied cette force régionale, chargeant les armées kényane et ougandaise de se déployer aux côtés des militaires congolais dans le Nord-Kivu et l'Ituri et les Burundais dans le Sud-Kivu.

Manif contre les frappes turques

Des milliers de Kurdes syriens ont manifesté dimanche contre les récentes frappes aériennes turques.
Keystone Des milliers de Kurdes syriens ont manifesté dimanche contre les récentes frappes aériennes turques.

Des milliers de Kurdes syriens ont manifesté dimanche à Qamichli, dans le nord-est de la Syrie, pour protester contre les récentes frappes aériennes turques visant cette région contrôlée par l'administration semi-autonome kurde, a rapporté l'AFP.

Les protestataires ont brandi le drapeau kurde rouge, jaune et vert, lançant des slogans hostiles au président turc Recep Tayyip Erdogan.

Ankara mène depuis une semaine une opération aérienne baptisée "Griffe-Epée" contre les forces kurdes en Syrie et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) en Irak, accusés par les autorités turques d'avoir perpétré l'attentat du 13 novembre à Istanbul.

Manifestations d'extrême droite

Des milliers de manifestants d'extrême droite ont défilé contre le gouvernement en Espagne.
Keystone Des milliers de manifestants d'extrême droite ont défilé contre le gouvernement en Espagne.

Des dizaines de milliers de sympathisants du parti d'extrême-droite Vox ont manifesté dans plusieurs villes d'Espagne, dont Madrid, pour protester contre le gouvernement de gauche du président Pedro Sánchez.

"Nous avons un gouvernement qui gouverne contre les gens, qui baisse les peines de prison pour des crimes, qui désarme la police", a déclaré le président de Vox Santiago Abascal.

Le leader politique fait référence à la suppression prochaine du délit de sédition, pour lequel neuf responsables indépendantistes catalans avaient été condamnés en raison de leur rôle dans la tentative de sécession de 2017 de leur région, dans le nord-est du pays.

Nièce du guide suprême arrêtée

Les autorités iraniennes ont arrêté Farideh Moradkhani, la nièce du guide suprême Ali Khamenei.
Keystone Les autorités iraniennes ont arrêté Farideh Moradkhani, la nièce du guide suprême Ali Khamenei.

Les autorités iraniennes ont arrêté la nièce du guide suprême Ali Khamenei. Elles lui reprochent d'avoir dénoncé la répression du mouvement de contestation en Iran et qualifié le pouvoir de "régime assassin", a affirmé son frère.

Connue pour son activisme contre la peine de mort en Iran, Farideh Moradkhani est la fille du cheikh Ali Tehrani, qui était un opposant au chah d'Iran avant de devenir un critique de la République islamique d'Iran. Elle a été arrêtée mercredi après une convocation au bureau du procureur.

Son frère Mahmoud Moradkhane a partagé sur Youtube une vidéo de sa soeur condamnant "l'oppression évidente" subie par les Iraniens.

Nombre de détenus record en France

Le nombre de détenus en France a atteint son plus haut historique au mois de novembre.
RTS Le nombre de détenus en France a atteint son plus haut historique au mois de novembre.

Le nombre de détenus en France a atteint son plus haut historique au mois de novembre, avec 72'809 personnes derrière les barreaux, dépassant le précédent record atteint juste avant le confinement à la mi-mars 2020, selon les données statistiques du ministère de la Justice.

Les établissements pénitentiaires français comptaient au 1er novembre 72'809 détenus pour 60'698 places opérationnelles, soit une densité carcérale de 120%, contre 115,4% il y a un an.

Selon les chiffres officiels du ministère, 15'469 détenus sont actuellement en surnombre par rapport aux places disponibles dans les établissements pénitentiaires.